Glaucome chronique à angle ouvert

physiopathologie

L’humeur aqueuse est drainée à travers le trabéculum situé au niveau de l’angle irido-cornéen. Avec l’âge, cette structure similaire à un tamis subit des modifications morphologiques qui perturbent le drainage de l’humeur aqueuse. L’hypertension oculaire qui en résulte se répercute sur le nerf optique avec une destruction des fibres nerveuses qui le composent. Néanmoins, la physiopathologie des glaucomes ne s’arrête pas uniquement à un problème d’hypertension oculaire puisqu’il existe des glaucomes à pression normale et des hypertensions oculaires isolées. D’autres facteurs interviennent comme des pathologies vasculaires, l’apnée du sommeil,  et la structure de la tête du nerf optique.

le saviez-vous?

Le glaucome chronique est une pathologie sournoise car habituellement asymptomatique jusqu’à un stade avancé. Initialement, il n’existe ni douleur orbitaire, ni baisse d’acuité visuelle. Lorque la maladie évolue, le champ visuel se rétrécit jusqu’à atteindre la vision centrale et entraîner une cécité.

L’examen de la tête du nerf optique où confluent l’ensemble des fibres nerveuses  rétiniennes avant de former le nerf optique, est essentiel. La papille optique normale est composée de fibres nerveuses qui forment l’anneau neurorétinien (de couleur rosée) au centre duquel se trouve la cupule optique (de couleur blanche) dépourvue de fibres nerveuses. Lorsque celles-ci sont détruites, la cupule optique s’agrandit aux dépends de l’anneau neurorétinien qui s’atrophie et devient plus pâle. Ceci s’évalue en réalisant des rétinophotographies (ci-contre) et/ou un examen par tomographie en cohérence optique (OCT, ci-dessous à gauche).

L’anomalie classique du champ visuel est le scotome arciforme (ci-dessous, image du milieu).

Examens complémentaires: OCT et champ visuel correspondant à la photo

[fr]OCT aux deux yeux: le déficit apparait en rouge et en bleu [/fr][fr]champ visuel gauche: déficit arciforme[/fr]

traitement

L’objectif du traitement est de diminuer la pression  intraoculaire, soit par diminution de la synthèse d’humeur aqueuse (collyres), soit par augmentation de son élimination (collyres, trabéculorétraction au laser, chirurgie filtrante). Le traitement médical (collyres) doit être poursuivi toute la vie. La pression cible est évaluée en fonction de l'importance de l'atteinte du nerf optique et du champ visuel.