BILAN PREOPERATOIRE

MAISON DES CONSULTATIONS

LA MAISON DES CONSULTATIONS

Il faut prévoir une durée d’environ 1 à 2 heures pour faire ce bilan, et il est préférable d’être accompagné. N'oubliez pas d’apporter le jour de ce bilan vos ordonnances de traitement habituel, vos dernières prises de sang, ainsi que vos cartes vitale et de mutuelle, vos attestations (CMU, ACS …), et votre carte d'identité (pour les pré-admissions).

Vous serez attendus au premier étage de la maison des consultations pour voir votre chirurgien . Il vous donnera les informations relatives à l'intervention et vous remettra toutes les ordonnances (Bétadine pour la douche, collyres postopératoires, antalgiques). Certains examens complémentaires pourront être réalisés à l’issue de cette consultation. Les différentes consultations postopératoires seront également prévues.

Vous irez ensuite au deuxième étage pour voir le médecin anesthésiste. Si vous prenez un anti-agrégant plaquettaire ou un anticoagulant, celui-ci pourra être arrêté momentanément pour l'intervention par le médecin anesthésiste, à la demande du chirurgien.

Enfin vous ferez les formalités administratives aux pré-admissions : réservation de votre chambre, modalités de prise en charge, horaire d’admission...

Le chirurgien et l’anesthésiste détermineront avec vous le mode d’hospitalisation le mieux adapté pour votre prise en charge. L’hospitalisation ambulatoire est la plus adaptée pour la chirurgie ophtalmologique car les interventions sont courtes, réalisées le plus souvent sous anesthésie locale, et les suites opératoires sont généralement simples. Elle est proposée dans plus de 90% des cas, même pour les patients vivant seuls (il est fortement conseillé dans ce cas d'être accompagné la première soirée). Certaines interventions sous anesthésie générale peuvent aussi être réalisées en ambulatoire.

L’hospitalisation traditionnelle est plutôt réservée pour des chirurgies compliquées, pour des patients monophtalmes (qui ne voient que d’un œil) ou dont l’état général nécessite une surveillance particulière.